Le système de justice passe au numérique

Si on doit croire tout ce qu’on lit dans les journaux, la numérisation de l'ordre judiciaire progresse à grands pas. E-box, e-deposit, dpa-deposit, RegSol, la carte d'avocat électronique, … autant de termes qui refèrent au rattrapage de notre système judiciaire sur l'autoroute numérique. Est-ce que nous ne courons pas le risque de nous retrouver dans une situation où l’avocat, qui devra utiliser tous ces outils quotidiennement, perdra les pédales ? Tous ces projets, ne sont-ils pas un peu confus ? En d'autres termes, est-ce que l'arbre masque la forêt ?